Dieudonné, pourquoi ?

Bonjour, bonsoir, à mes deux ou trois lecteurs.

L’article d’aujourd’hui a pour sujet l’humour comme le titre semble indiquer et n’engage bien évidemment que moi, vous n’irez pas en prison en me lisant !

« Mais pour quoi faire ? »

Qu’est-ce que l’humour aujourd’hui ? A-t-il fondamentalement changé avec le temps ? Si l’on se cantonne à la télévision, oui il a changé.

 

L’humour du temps des dynasties royales, qu’était-ce ? C’était la critique, savoir où se trouvait la cause de nos malheurs puis en rire pour ne pas en pleurer. C’était donc le meilleur sondeur, pourquoi interroger mille personnes quand dans une période où les têtes tombaient comme les muscles d’un ancien boxeur, les chansons paillardes remontaient sans effort jusqu’au roi ? Je ne fais pas partie des nostalgiques, après tout, je n’étais pas né. Mais il est aisé de constater que les prises de risques ne faisaient pas peur. On critiquait les initiatives royales sur le fond et ses excentricités tout le temps tout en sachant que sa tête ne tenait qu’à quelques os et à d’autres morceaux de chair. Les poèmes ne servaient pas qu’à séduire les dames et le pitre parodiait dans un véritable contexte et avec un message, tout était à faire et pourtant aujourd’hui on fait plus d’humour sur les femmes et leurs chaussures que sur la Lybie et ce qu’elle est devenue ( le paradis des racistes, l’enfer des gens honnêtes ), voir sur la manipulation de l’Histoire dans nos écoles.

 

On peut dire que les temps ont changé, les médias aussi, on peut croire qu’il y a des débats constructifs à la télévision et aucune censure. Pourquoi alors des humoristes tel que Dieudonné risquent la prison pour un sketch sur un colon israëlien ? Pourquoi des camions de CRS viennent interrompre son spectacle avec comme prétexte « trouble à l’ordre public » alors que le spectacle était autorisé, dans un théâtre et se passait dans l’ordre et la bonne humeur ?

Pourquoi la LICRA ( ligue contre le racisme et l’antisémitisme ), la LDJ (Ligue de défense juive ), le BETAR ( un mouvement de jeunes juifs radicaux ) etc … peuvent interrompre des spectacles, défigurer des spectateurs (durant un spectacle de Dieudonné, spectacle interrompu par des militants de la LDJ, des dizaines de personnes ont été blessées par un engin explosif lancé dans le public dont une fille défigurée)  sans jamais être inquiété par la police ? C’est que la subversion n’est pas là où on peut la penser.

Vous l’avez compris, je suis quelqu’un appréciant beaucoup Dieudonné. Humoriste de grand talent ( beaucoup, dont moi, considèrent qu’il est notre meilleur humoriste en vie ) qui prend parti de façon réfléchie. Se moque de tout, les musulmans, les juifs, les chinois et autres asiatiques, les problèmes africains dont les pygmées qui sont en train de disparaitre à cause de la déforestation ( mais on s’en fiche, ils n’ont même pas de pouvoir d’achat, pourquoi en parler à la télévision! ), le génocide des amérindiens que l’on tend trop souvent à oublier comme fondement même des Etats-Unis d’Amérique, le cancer et l’industrie médicale qui n’a jamais été aussi florissante, le christiannisme aujourd’hui très mal interprété, le racisme en général etc …

Toutes ses représentations font salle comble sans publicité malgré le combat que certains livrent contre lui, jusqu’à ce que des maires interrompent de manière illégale ses représentations en annulant des autorisations sans raison valable, mais il n’abandonne pas. Comme tous les grands humoristes, il est menacé, il a été agressé plusieurs fois, personnellement, avec ses enfants une fois ( la LDJ est une milice autorisée sur le sol français, considérée comme groupe terroriste en Israël, dans le reste de l’Union Européenne et aux Etats-Unis, à méditer … ) mais est toujours en mission.

Mais encore une fois je m’égare.

 

L’humour, c’est la subversion, la capacité à soulever les problèmes et à méditer dessus, quand la majorité nous incite à ne pas réfléchir, avec des gags sans queue ni tête en série ( suivi d’un pet, il faut quand même faire rire ) celui qui même dans la clandestinité peut avoir la volonté de faire réfléchir sur nos problèmes réels, avec un travail d’écriture derrière, voila l’humoriste.

Celui qui face aux problèmes de la vie ne contemple pas une porsche acquise par l’argent de ceux qui ont ri à ses gags fait et refait qu’il a recopié, mais bien le sourire des gens qui même dans le malheur assument les épreuves qui sont sur leur chemin, et ceux qu’on essaye de leur cacher, quotidiennement voilà un Homme avec de la dignité.

 

Par humour, peut-être que je serai poursuivi par la police pour avoir défendu Dieudonné ? Haha, ne riez pas trop, c’est déjà arrivé. 

Je cautionne l’humoriste, n’approuve pas les idées personnelles de cet Homme mais le défend face aux menaces qu’il combat. Peut-on rire des blondes mais pas de la seconde guerre mondiale ? Est-ce que les tabous doivent rester tabou ? 

Curtiss.

Publicités