Ecole

Bonjour ou bonsoir à tous, salam aleykoum.

J’ai récemment rencontré des amis que j’ai fréquenté au lycée. Je suis assez jeune donc ça ne devrait pas m’étonner autant que ça, mais il s’avère que mon année de terminale, je l’ai passée il y a deux, bientôt, trois ans !

Vous l’avez deviné, je vais aujourd’hui vous parler avec nostalgie des conséquences de cette rencontre, je vais vous parler de l’école. « TIN TIN TIIIIIN »

Il est admis que ceux et celles allant à la mission locale, sauf exception, n’ont, tout comme moi, que des souvenirs de ces années. Collège, lycée, école primaire, université ( pas dans l’ordre, évidemment ! )… Qu’est-ce qu’on en garde ?

Je serai tenté de commencer par les manières qui restent enfouies dans nos esprits. Je ne parle pas des bonnes manières inculquées par nos parents, qui sont bien plus importantes d’ailleurs et que des bruits de couloirs tendent de plus en plus à reléguer la responsabilité aux professeurs pour leur apprentissage. Je parle d’habitudes distinctives, par exemple les salutations, salut, wesh, ou « check » ( je n’ai jamais su si ça s’écrivait comme ça d’ailleurs, on ne fait que le dire après tout … ) qui reviennent instinctivement lorsqu’une vieille connaissance de cette époque, un élément commun aux examens lourds dans une salle mal climatisée et les franches rigolades réapparaît à notre vue. L’école est perçue par les élèves non pas comme un lieu d’apprentissage ( ou de torture d’ailleurs ) mais bien un lieu de rencontres, un endroit où tout le monde cohabite ( sauf les riches qui sont à l’école privée à côté mouahahaha o/ ) et où un volcan miniature n’a jamais été aussi divertissant. Le comportement général entre dans ces habitudes et plusieurs facettes de notre personnalité se sont développées en même temps que nos notes à l’école. Avec certaines personnes on peut danser sur des rythmes africains tandis que l’on peut salir de nos dessins vulgaires ces livres qui n’ont pour faute que d’avoir voulu nous conter une histoire quelle qu’elle soit.

Vous l’avez compris, je pense ( je pense que c’est logique ) que la communauté scolaire survit au temps, les photos de classe, les dessins sur les trousses ( oui oui je parle bien du lycée et non de l’école primaire ! ) et alors que l’on revoit un ancien collègue, les plus âgés et aigris des fonctionnaires redeviennent des enfants l’espace d’un instant, de la façon de parler jusqu’aux mimiques physiques.

La communauté survit, les amis sont censés rester des amis, mais est-ce que l’école a rempli sa fonction première : faire rentrer du savoir par barquette de douze dans nos petites têtes ?

Alors que nous fréquentons tous les jours des ordinateurs, téléphones portables et autres machines à écrire ( … ), une simple division par tableau posera problèmes à beaucoup d’entre nous, est-ce que c’est utile quand nos calculatrices se rechargent à l’énergie solaire ? Je vous laisse maître de vos choix.

Par contre, ce qui est inexcusable est l’évolution de la langue ! Le français ( si il faut le rappeler … :( )

Certains osent supposer que le français serait en chute libre, d’autres AFFIRMENT que les français sont décadent jusque dans leur façon de parler ( tavu ) à coups de statistiques de JAPD ( Journée d’Appel pour la Préparation à la Défense ), qui a un petit exercice tout simple pour vérifier que notre langue est encore bien vivante, résultat : 30% des personnes passant la JAPD sont illettrées ( = personnes ayant appris à lire età écrire voire les deux dans le meilleur des cas …et qui a perdu ce savoir depuis :/ )

Source : h http://www.contrepoints.org/2012/08/05/92831-30-dillettres-en-france

 Nous sommes tous témoins de la décadence du français, qui n’évolue pas seulement à coup de  » lol » ou de ramdam pour franciser le mot « buzz » ( … sérieusement … ) mais bien d’une langue qui se perd, le caractère évolutif de la langue vivante n’est plus une excuse. Mon français parlé ( oui l’expression n’est pas juste, c’est fait exprès pour faire exploser votre patience en mille morceaux de rage …. ! ) n’étant pas parfait, certains me conseillent de ne pas donner de leçons … ET POURTANT ! Je ne me gênerai pas ! Et cela à coups de correcteur automatique et de dictionnaire accessible en deux clics via google, au cas où, ce serait bête de donner des leçons d’orthographe en se trompant soi-même.

Tout cela pose problème ! Est-ce que l’école à la France ( encore une faute pour faire mal à vos yeux innocents ) a mal fait son travail alors que j’ai à peu près réussi en ce qui concerne la langue et les savoirs théoriques à caractère entubatoire et masturbatoire tels que les logarithmes népériens et autres fonctions dérivées ? Ou est-ce que les parents laissent leurs enfants, sous la fausse excuse du passage à l’âge adulte, se faire du mal jusque dans les lettres de motivation ( on devient adulte quand on a un appartement et une famille, point, ce n’est pas une question d’âge, mais de responsabilité, de mode de vie ) ? A chacun sa conclusion ( en commentaire ? :3 ) 

Dans tous les cas, les connaissances qui auraient pu rester dans la tête s’écoulent par les oreilles à chaque « mdr » qui est laché sur facebook, c’est dangereux ces bêtes là.

Que reste-t-il de l’école alors ? Une communauté, des amis, et contrairement à ce que j’ai dit, un savoir, mais pas celui espéré, je parle des habitudes.

MAIS C’EST PROBLÉMATIQUE !!! OUI MONSIEUR J’INSISTE, PROBLÉMATIQUE ! Anormal, mais heureusement, localisé, pas universel. 

Quelles sont vos expériences scolairess ? Sont-elles différentes des miennes ( j’espère haha ! ) et sont-elles des connaissances qui vous ont rendu meilleur aujourd’hui si vous travaillez ( ou non d’ailleurs ) ? 

A mes frères et soeurs musulman(e)s, bon ramadan et si cet article n’est pas en ligne avant l’aid, alors bonne fin de ramadan et bon retour à la vie de personnes pouvant manger la journée, n’oubliez pas de partager …

  o/  Curtiss

Publicités