La discrimination des femmes: un sujet d’actualité

Au  XXI° siècle, il existe toujours des préjugés à propos de la femme, qui  ont conduit à des discriminations. On se pose une question aujourd’hui, si la femme est vraiment  considérée comme égale à l’homme. Ainsi, dans une première partie nous verrons les inégalités hommes femmes. Puis dans une seconde partie, nous étudierons les préventions pour lutter contre ces inégalités.

Tout d’abord les inégalités entre les hommes et les femmes  touchent différents domaines.

En effet, nous pouvons le voir sur le plan professionnel, en cas de crise les femmes sont les plus vulnérables à cause des emplois précaires : 11% des femmes contre 6% des hommes, ou des temps partiels. De même le chômage touche plus les femmes que les hommes car le taux de chômage des femmes est de 8,8% contre 7,8%.

Egalement sur le plan scolaire, on observe que les filles ont des meilleurs résultats scolaires mais continuent toujours de choisir des professions «traditionnellement féminines » sage-femme, assistante maternelle, aide-soignante, secrétaire…

De plus au sein de la famille, la femme n’est pas sur le pied d’égalité avec l’homme.

Beaucoup de femmes se sentent écartelées entre le travail et les enfants. Puisque ce sont elles qui assument le problème de la garde des enfants par exemple lorsqu’ils sont en vacances ou malades. Ainsi que l’essentiel des tâches ménagères.

Quant à la violence, les femmes en sont souvent victimes . Une étude de l’OMS (Organisation Mondial de Santé) a observé que 15 à 71% des femmes signalent avoir été exposées à des violences physiques ou sexuelles de la part de leur partenaire intime.

De plus une femme meurt tous les 2 jours et demi à cause de la violence conjugale. A l’image d’un cas recensé par la police et la gendarmerie d’un homme qui assassine sa campagne parce qu’il n’accepte pas la séparation, ou encore un homme qui a abattu son ex- campagne avec un fusil de chasse lorsqu’il a appris qu’elle était enceinte d’un autre.

Dans cette seconde partie nous allons voir les moyens de prévention pour lutter contre ces inégalités.

Depuis quelques années la France mène une politique volontariste pour tenter de réduire ces discriminations.

En effet nous pouvons voir l’intervention du gouvernement, le ministère de l’éducation qui intervient avec des actions de sensibilisation dans les établissements scolaires sur les choix des filières.

Puis le ministère de l’intérieur a mis en place avec la loi du 5 avril 2006 un renforcement de la prévention et la répression des violences au sein du couple.

Enfin il a proposé une loi sur l’égalité scolaire hommes femmes votée le 23 mars 2006.

Nous avons aussi l’intervention des associations, comme «ni putes ni soumises » qui militent pour la mixité, la laïcité et contre toutes les formes d’intégrisme.

Pour conclure, on observe qu’en France les femmes sont encore victimes des discriminations.

Ces discriminations sont visibles dans toute la société française, au niveau professionnel, scolaire, et au sein de la famille.  Ainsi pour renforcer les luttes contre ces inégalités, on observe une participation active du gouvernement et des nombreuses associations qui interviennent à travers des lois et des aides.

Malgré l’évolution des mentalités, une question se pose: la femme est-elle vraiment l’égale de l’homme ?

La voix autorisée

Publicités