Sommes-nous espionnés ?

Voici le premier article sur le thème de juillet : Internet et les réseaux sociaux. Curtiss réagit personnellement au scandale de ces dernières semaines : le controle par les services secrets des USA du grande partie de l’Internet mondial. Ces propos n’engagent que lui.

 

Oui. Je pourrai arrêter là mais le plus intéressant est à venir.

Depuis peu, il a été confirmé que les Etats-Unis nous espionnent via internet, j’ai envie d’ironiser  en disant : quelle surprise !

Depuis le début ( à peu près ) d’internet, ce système a été démocratisé par ce pays. Les plus grandes entreprises de cette industrie, indexant les sites, possédant les technologies du web, viennent et ont leur maison mère dans ce pays ( Google, Facebook, Microsoft, Motorola,  Apple … ). Ces entreprises sont depuis longtemps en partenariat fort avec la sécurité nationale et les services secrets américains. Pourquoi cette surprise quand on vous confirme ce qui coule de source, que lorsque vous êtes connecté ( le principe d’internet, la connexion entre plusieurs appareils ) on peut voir et indexer vos activités ?

Il est évident que dans ce pays paranoïaque, créateur de guerre, destructeur de nation et d’Hommes, moralement et intellectuellement, un tel projet existait.

La surprise devrait être plus grande, par crédulité, lorsqu’il est annoncé que le sale travail est aussi sous traité, par le Royaume-Uni, la France (qui vient de révéler l’existence d’un projet similaire au PRISM des Etats-Unis, bien que pour ceux qui suivent l’actualité, il existe depuis des années )  et d’autres. Parlons du Pakistan, allié des Etats-Unis et pays d’origine des … talibans et d’Al Qaida, et aussi lieu de refuge officiel. C’est admis depuis des années mais ce pays est protégé par les Etats-Unis.  Pourquoi ne pas parler aussi d’Israël,  seule démocratie du Moyen-Orient ? Un pays théocratique sans frontière réelle et condamné des centaines de fois via l’ONU mais intouchable à cause de la protection Etats-Unienne qui impose constamment son veto pour chaque décision majeure. Espionnant régulièrement ses voisins avec son mossad si efficace, ils ont agit même en France de manière officielle sous De Gaulle. Et il y en a tellement d’autres. Tout ces pays « libres » forment un réseau d’espionnage et de destruction qui n’est jamais critiqué  par les médias  français, mais nous sommes surpris d’être espionné via internet, quelle horreur.

Internet n’est pas un but mais un moyen, c’est un problème de surface.

Curtiss

Advertisements