Le réseau préféré des jeunes

 

 I) Le succès de Facebook

facebook-logoD’après le site www.boursier.com près de 84% des jeunes français de 13 à 19 ans sont inscrit sur Facebook. Pourquoi ce réseau séduit autant les jeunes ?

Le premier enjeu de Facebook est de proposer aux inscrits de retrouver ses amis en publiant des nouvelles sur leur page, en suivant l’actualité des amis enregistrés, et en ayant la possibilité de dialoguer avec les amis en ligne.

On peut également publier des photos et des vidéos et les faire partager avec nos amis, et même identifier nos amis dessus lors de photos de soirées par exemple.

Ou encore on peut suivre l’actualité des pages Facebook pour lesquelles on a cliqué sur « j’aime », ces pages peuvent correspondre à un club sportif, à un artiste, à un film, à des agences d’emplois, à des personnalités publiques ou encore à divers pages de centres d’intérêts.

Enfin Facebook nous permet depuis peu de jouer à des jeux en ligne avec des amis enregistrés sur notre compte.

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

Toutes ces applications rendent ce site très rapidement addictif car il permet de garder un lien direct avec nos contacts bar le biais d’un ordinateur, d’un Smartphone, ou encore d’une tablette tactile.

Du fait que les jeunes de par leur scolarité sont les mieux informés des nouvelles technologies d’informations et de communications (NTIC), il est donc tout à fait logique que ce soit cette tranche de la population qui est le plus touché par l’envie de créer un compte Facebook.

II) Les risques de violences morales sur Facebook

L’âge minimum légal pour pouvoir se créer un compte sur le site est de 12 ans, mais parfois les partages des personnes adultes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, même si la confidentialité des partages peut être réglée.

Il existe également des groupes d’amis qui s’amusent à créer des pages sur un camarade de classe ou sur un professeur de leur école en ayant parfois des propos insultants. Ces préjudices moraux peuvent avoir des conséquences très néfastes sur les victimes, qui peuvent avoir beaucoup de mal à s’en remettre psychologiquement.

Il faut aussi prévenir les enfants de ne pas ajouter un inconnu en ami, car des personnes malhonnêtes comme les détraqueurs rôdent sur le site et peuvent abuser des personnes les plus influençables.

M.L.45

Advertisements