Des jeunes de la Mission Locale d’Orléans en Tanzanie

carte_tanzanie_g

Chemins Croisés est un projet mené par le centre des jeunes dirigeants d’Orléans et ma Mission Locale de l’Orléanais.
Son objectif est de rapprocher les jeunes et le monde de l’entreprise, des mondes qui se connaissent mal.

C’est dans cet objectif de rencontre que 20 keunes et 20 dirigeants tous volontaires se sont engagés dans ce projet en trois temps.
– des ateliers danse hip hop, percussions, slam et théatre pour favoriser les échanges entre jeunes et patrons,
– une mission de solidarité internationale de 15 jours dans un village Massaï de Tanzanie
– une soirée de gala à Chécy

Les ateliers ont commencé et la préparation du voyage dure depuis quelques mois.
Leur départ en Tanzanie a eu lieu hier, jeudi 27 février !

Pour suivre leurs aventures tant pendant leur voyage humanitaire que les ateliers et la date du gala, rendez vous sur leur blog :

http://www.cheminscroises2014.fr

Je ne parle pas bien français.

Comme je ne parle pas français c est compliqué.

 C’est complique pour prendre des rendez vous, pour communiquer, pour remplir des documents administratifs, pour trouver du travail (parce que des fois il faut ecrire).

J’jai fait des cours de francais à assofac.
C’est à côté de la Médiathèque. C’est le seul endroit pour faire les cours de français obligatoire a Orleans. C’est obligatoire pour tous les etrangers qui viennent en france. Ca dépend du niveau en francais. C’est gratuit.

 EYR

Passer le permis de conduire

permis_025138[1](1)Le permis de conduire c’est important, ca aide pour trouver du travail.

Le permis c’est difficile, c’est cher et ca prend du temps.

Il faut connaitre bien le français.

Il existe des aides pour le permis :
– l’auto école sociale
– l’ AIC, une association qui aide les femmes qui parlent pas bien le français a passer le permis
– la mission locale avec l’aide au permis de la région

M.N

La Quinzaine Bleue

P1020070 P1020085

Pendant 2 semaines, je suis àllée à EHPAD du Doyenné du Baron à Orléans. Il se situe 61 bis rue Faubourg Madeleine.
Le matin, nous découvrions les différents métiers de la structure AIDE SOIGNATE, AGENT DE VIE SOCIALE , INFIRMIERE SECRETAIRE ET LA DIRECTION . Nous avons vus aussi les différentes structures médico sociales.

L’après-midi, les résidents et le groupe de la  Mission Locale  mettions un projet en commun. Notre projet était la création d’une Bande Dessinée sur le thème de la solidarité des génération.

P1020088 P1020082 

 Le matin,le groupe à été mis en situation professionnelle dans les différents projets professionnel que nous avions.

L’après-midi, nous avons commencé par regarder des documentaires sur le sujet. Puis ,nous sommes allés à La Médiathèque d’Orléans pour nous avoir une documentation plus approfondie.  
 
Ensuite , la création de la bande dessinée à été réalisée avec les résidents.

P1020104  P1020108

En ce qui concerne l’aquarelle ,c’est  Claire aquarelliste de métier est venue nous aider. 

Vendredi matin , nous avons fait une  pâte à crêpes avec les résidents puis , nous avons réalisé les crêpes .
 
L’après -midi, une exposition de la bande dessinée  à eu lieu ainsi qu’ une exposition photo.

Cette expérience m’a beaucoup apportée sur le plan de la relation avec des personnes âgées et les jeunes adultes qui pour ma part m’a satisfait complétement.

NM

Plan national de lutte contre les addictions centré sur les jeunes

En France les jeunes sont les plus touchés par les drogues et les conduites addictives.
D’après le quotidien Métronews, près de 10% des jeunes de 18-25 ans seraient des consommateurs réguliers de cannabis . A partir de 17 ans, 41% des jeunes ont déjà expérimenté le cannabis, 60%ont déjà été ivres et 31,5 fument quotidiennement. D’après ces chiffres nous pouvons voir que les consommateurs sont de plus en plus jeunes.

source reussrmavie.netOr selon les scientifiques, plus on démarre jeune ce type de consommation, plus le risque de devenir dépendant est grand. Si nous prenons par exemple l’alcool, les risques auxquels les jeunes s’exposent sont une diminution du contrôle de soi, une altération des reflexes, et de la vigilance, une perturbation de la vision, une mauvaise coordination des mouvements, somnolence etc. Ces troubles peuvent conduire à des accidents de la route ou accidents domestique, à des violences, à des rapports sexuels non voulus ou non protégés ou encore s’il y a une ingestion de doses très élevée cela peut conduire au coma éthylique.

Pour limiter tous ces risques de dommages sanitaires et sociaux, un plan de lutte contre les addictions centré sur les jeunes a été présenté par le gouvernement, pour 5 ans. Le but de ce plan est de retarder voire empêcher les consommations addictives des jeunes. Pour cela le gouvernement propose de renforcer la qualité et l’efficacité des campagnes de prévention envers les jeunes, de développer le soutien aux parents par la mise en place d’un service grand public et de lutter contre les trafiquants en intensifiant la surveillance sur internet par voie maritimes et de renforcer la coopération européenne.

La voix autorisée

Apprendre le français à l’Argonne

bienvenue-supM.N apprend le français dans différentes structures du quartier qu’elle nous présente ci dessous.

Si vous voulez faire des cours de français a l’ Argonne il faut aller :

– a AJLA : ils proposent des échanges sur la cuisine et la beauté (maquillage, coiffure ), des cours de couture et des cours de français (jeudi matin , vendredi après midi) pour les gens du quartier. Les cours de français sont à 7€par année.

– ASELQO : ils proposent des activités couture, cuisine et des sorties ils font des cours de français, c’ est 25€par année.

– a la maison de animation de la caf : on y fait du sport, de la cuisine et des cours de français. Pour le français c’est 3€ euros pour l’année.

M.N

Le réseau préféré des jeunes

 

 I) Le succès de Facebook

facebook-logoD’après le site www.boursier.com près de 84% des jeunes français de 13 à 19 ans sont inscrit sur Facebook. Pourquoi ce réseau séduit autant les jeunes ?

Le premier enjeu de Facebook est de proposer aux inscrits de retrouver ses amis en publiant des nouvelles sur leur page, en suivant l’actualité des amis enregistrés, et en ayant la possibilité de dialoguer avec les amis en ligne.

On peut également publier des photos et des vidéos et les faire partager avec nos amis, et même identifier nos amis dessus lors de photos de soirées par exemple.

Ou encore on peut suivre l’actualité des pages Facebook pour lesquelles on a cliqué sur « j’aime », ces pages peuvent correspondre à un club sportif, à un artiste, à un film, à des agences d’emplois, à des personnalités publiques ou encore à divers pages de centres d’intérêts.

Enfin Facebook nous permet depuis peu de jouer à des jeux en ligne avec des amis enregistrés sur notre compte.

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

Toutes ces applications rendent ce site très rapidement addictif car il permet de garder un lien direct avec nos contacts bar le biais d’un ordinateur, d’un Smartphone, ou encore d’une tablette tactile.

Du fait que les jeunes de par leur scolarité sont les mieux informés des nouvelles technologies d’informations et de communications (NTIC), il est donc tout à fait logique que ce soit cette tranche de la population qui est le plus touché par l’envie de créer un compte Facebook.

II) Les risques de violences morales sur Facebook

L’âge minimum légal pour pouvoir se créer un compte sur le site est de 12 ans, mais parfois les partages des personnes adultes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, même si la confidentialité des partages peut être réglée.

Il existe également des groupes d’amis qui s’amusent à créer des pages sur un camarade de classe ou sur un professeur de leur école en ayant parfois des propos insultants. Ces préjudices moraux peuvent avoir des conséquences très néfastes sur les victimes, qui peuvent avoir beaucoup de mal à s’en remettre psychologiquement.

Il faut aussi prévenir les enfants de ne pas ajouter un inconnu en ami, car des personnes malhonnêtes comme les détraqueurs rôdent sur le site et peuvent abuser des personnes les plus influençables.

M.L.45

Je ne suis pas sur Facebook

L’idée de connecter des personnes ,des amis, des familles est bonne mais  cela  doit aussi se faire dans certaines règles.

Déjà l’histoire même de Facebook est sujette à controverse, il aurait s’agit
-pour le concepteur de rencontrer des personne du sexe opposé
-d’une bataille de concepteurs sur ce projet (a l’origine juste pour l’université d’Harvard puis  toute les universités des  USA, ensuite et ensuite les lycée et enfin en  2006 Facebook autorise l’inscriptions au plus de treize ans)                                 

anti-facebook-logo-11                                                                                                                                                         

Pourquoi ?

A mon avis Facebook entre trop dans la vie privée des utilisateurs , peut les mettres en danger et n’est fiscalement pas « claire ».

Sam SPADE

Le foot et la société

ballon foot 1998

Cet article a pour objectif de montrer les points de convergence et de divergence entre le football et la société pour comprendre pourquoi ce sport est le plus populaire au monde.

I – Les similitudes entre le football et la société.

logo Fifa            Le foot fut créé en 1863 en Angleterre par The Football Association (Fédération d’Angleterre de football) formé par 11 clubs. La Fédération internationale de Football Association (FIFA) fut fondée en 1904 et a été le premier organisme à fixer les règles de ce sport au niveau international. Aujourd’hui le football compte plus de 38 millions de licenciés, il est donc le sport le plus implanté dans le monde. Cette popularité s’explique notamment par les valeurs de ce sport comparables à celles de la société, ces valeurs sont : la cohésion d’équipe par l’échange du ballon et par l’envie de finaliser les actions par un but commun, le sens de l’effort dans l’endurance pour courir pendant 90 minutes, l’organisation d’une équipe par l’entraineur pour permettre aux joueurs de savoir se situer sur le terrain par rapport à leur spécificités, et enfin l’envie pour chaque club de gagner la compétition par la course des points au championnat.

II – Les différences entre le football et la société.

Grève a Knysna            La popularité du football a entrainé des dérives, car l’argent a ternis l’image de ce sport avec des joueurs qui aujourd’hui sont de moins en moins cultivés. Ils se concentrent uniquement sur leurs performances dans le but d’avoir de plus gros salaires et d’atteindre une plus grande valeur auprès des clubs. Ces dérives génèrent de mauvais comportement par certains joueurs, qui nourrissent leurs égocentrismes. Ces dérives de l’argent se retrouvent aussi dans la société, et notamment en milieu politique pour citer par exemple l’affaire Cahuzac, ancien ministre du budget qui est lié à des affaires de paradis fiscaux. Lors de l’affaire Knysna de la coupe du monde 2010, les joueurs de l’équipe de France ont défié l’autorité de leur sélectionneur Raymond Domenech en organisant une grève de leur entrainement pour protester contre le renvoi du joueur Nicolas Anelka qui a insulté Domenech à la mi-temps d’un match. Cette affaire a révélé aux yeux du monde entier l’étendue de l’égocentrisme et l’immaturité de cette génération de footballeurs qui ont fait honte à toute nation, car porter le maillot de l’équipe de France est un honneur reçu de représenter le pays dans le monde entier. Dans la société un tel comportement est inacceptable et fait obligatoirement l’objet d’un licenciement immédiat, or ces joueurs ont écopés au plus grave d’une suspension de trois match en équipe de France.

Sortie au Salon du Livre écrit par les jeunes de l’Argonne.

Le 6 juin trois jeunes de la Mission Locale et une accompagnatrice se sont rendus au Salon du Livre écrit par les jeunes de l’Argonne. Un premier article basé sur le ressenti d’un des jeunes présents  a déjà été publié, voici ci-dessous un article plus détaillé.

Par le biais de la Mission Locale de l’Argonne nous avons visité le Salon du Livre écrit par les jeunes qui s’est déroulé à la Maison de l’animation. Cette année le thème du salon fut « Les Rêves ». Nous sommes  allés dans ce salon le jeudi 6 juin  2013 durant l’après-midi.

Lors de notre arrivée les organisateurs du salon nous ont accueillis, et nous ont présentés une vidéo qui retraçait la préparation des pièces de théâtre des élèves de la 6ème à la 3ème du collège Jean Rostand de l’Argonne. Ensuite nous avons assisté à la représentation théâtrale des jeunes, il s’agissait de différents sketchs d’environ 5 minutes, parmi ces sketchs il y avait notamment la conscience, et le rôti au lapin. Les différentes scènes étaient magnifiquement interprétées par les adolescents qui en ont écrit certains.

Les représentations terminées, les acteurs défilent sous les ovations de leurs camarades collégiens. Nous quatre, représentants de la mission locale, et adultes, avons été accompagnés à travers le salon. Durant notre visite, nous avons vu les stands de lettre par correspondance à l’étranger, les démonstrations des bienfaits de l’informatique dans les bandes dessinées, l’écriture en jeu et le mur des mots ( mur sur lequel les jeunes peuvent accrocher leurs œuvres au regard des passants ) .

 Pour finir notre découverte, nous avons pu discuter avec les adultes responsables de cet événement. Nous y avons découvert un intérêt évident pour la découverte, et un autre encore plus grand pour le partage.

 En y allant, nous pensions voir des adultes jouant pour montrer qu’ils savent jouer, nous y avons vu des jeunes qui s’amusaient.

Un peu de naïveté ne peut que faire plaisir quand on est au chômage !

M.L.45 et Curtiss