Le réseau préféré des jeunes

 

 I) Le succès de Facebook

facebook-logoD’après le site www.boursier.com près de 84% des jeunes français de 13 à 19 ans sont inscrit sur Facebook. Pourquoi ce réseau séduit autant les jeunes ?

Le premier enjeu de Facebook est de proposer aux inscrits de retrouver ses amis en publiant des nouvelles sur leur page, en suivant l’actualité des amis enregistrés, et en ayant la possibilité de dialoguer avec les amis en ligne.

On peut également publier des photos et des vidéos et les faire partager avec nos amis, et même identifier nos amis dessus lors de photos de soirées par exemple.

Ou encore on peut suivre l’actualité des pages Facebook pour lesquelles on a cliqué sur « j’aime », ces pages peuvent correspondre à un club sportif, à un artiste, à un film, à des agences d’emplois, à des personnalités publiques ou encore à divers pages de centres d’intérêts.

Enfin Facebook nous permet depuis peu de jouer à des jeux en ligne avec des amis enregistrés sur notre compte.

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

Toutes ces applications rendent ce site très rapidement addictif car il permet de garder un lien direct avec nos contacts bar le biais d’un ordinateur, d’un Smartphone, ou encore d’une tablette tactile.

Du fait que les jeunes de par leur scolarité sont les mieux informés des nouvelles technologies d’informations et de communications (NTIC), il est donc tout à fait logique que ce soit cette tranche de la population qui est le plus touché par l’envie de créer un compte Facebook.

II) Les risques de violences morales sur Facebook

L’âge minimum légal pour pouvoir se créer un compte sur le site est de 12 ans, mais parfois les partages des personnes adultes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, même si la confidentialité des partages peut être réglée.

Il existe également des groupes d’amis qui s’amusent à créer des pages sur un camarade de classe ou sur un professeur de leur école en ayant parfois des propos insultants. Ces préjudices moraux peuvent avoir des conséquences très néfastes sur les victimes, qui peuvent avoir beaucoup de mal à s’en remettre psychologiquement.

Il faut aussi prévenir les enfants de ne pas ajouter un inconnu en ami, car des personnes malhonnêtes comme les détraqueurs rôdent sur le site et peuvent abuser des personnes les plus influençables.

M.L.45

Publicités

ARPANET, les débuts d’Internet

Début du project ARPANET par la Defence Advance Research Project Agency 1966

En 1966 Charles HERTFELD directeur de l’ARPA remet un budget d’ 1 millions de dollars pour la création d’un réseau informatique délocalisé reliant des universités en contrat avec la DARPA. Il recrute Larry roberts  qui travaille au Lincoln lab sur le transfert de donnée entre ordinateur, en 1968 les plans du réseau informatique sont disponible.

Juillet 1968 l’ARPA-IPTO lance un appel pour concevoir un réseau entre deux universités (l’institut de recherche de Stanford et l’université de Los Angeles UCLA). Plusieurs centaines d’entreprises et de centres d’étude sont approchés mais déclinent l’offre, c’est alors qu’un petit groupe d’étude de 7 personne avec a leur tête Frank HEART vont concevoir un réseau avec des ordinateurs.

Arpanet selon le film Un cerveau d'un milliard de dollars

Arpanet selon le film Un cerveau d’un milliard de dollars

Les Interface Messages Processors ou IMP (ancêtre des routeur ex livebox) assure la connexions entre les ordinateur au réseau et permet des transferts de données par la commutations de paquet a la vitesse de 50Kbits par seconde.
Opérationnel le 20 Septembre 1969.

L’ARPANET sert alors de banc d’essais sur les nouvelles technologies de gestion de réseau liant plusieurs universités et centre de recherche.
Le premier message envoyé est Login. Envoyé sur le réseau le 29 Octobre 1969, suite a un bug  les 3 dernières lettres mettent prés d’une heure a arriver.

LA Raison Pour Laquelle ARPANET fut Crée Etait d’unifier les technique de connexions entre les terminaux informatique de constructeurs différents.

Les premiers essai furent concluant lorsqu’un des nœuds est virtuellement détruit. Les données prennent alors un autre chemin pour arriver a destination. Plus tard de nouveaux nœuds sont rajoutés portant le nombre de 23 en 1971  a  111 en 1977.

Dernier moment de développement.

En 1974 le TCP/IP est crée pour uniformiser le réseau qui est toujours utilisé sur les ordinateurs aujourd’hui.

1980 ARPANET ce divise entre deux réseaux distincts, l’un militaire (MILNET) ,qui deviendra le DDN,Defense Data Network l’autre universitaire(NSF.NET.)que les militaires abandonnèrent  pour le laisser au civil.

1 Janvier 1983 ARPANET adopte le TCP/IP qui deviendra a la base d’internet.

En 1984 le DDN ETNSFnet comptent 4 millions de nœuds connectés et plus de mille ordinateurs a travers le monde sont connectés. Aujourd’hui le réseaux ARPANETest mort il a été supplanté par internet en 1990.

Sam Spade

Une radio sur internet : czattonuda

J’ai créé une radio sur Internet pour  écouter de la musique. On écoute un peu de tout. Ma radio s’appelle http://czattonuda.pl.tl/ .

Source : fordesigner.com

Source : fordesigner.com

On peut aussi entrer dans un tchat pour s’exprimer et pour écrire des annonces. Je suis animateur de la radio, je met de la musique, les gens peuvent commander des chansons et je diffuse des annonces.

La radio existe depuis 2 semaines et je suis encore en travaux ! On n’a pas besoin d’écouter la radio sur le site, on peut télécharger un fichier et l’écouter sur l’ordinateur.

J’ai créé cette radio parce que je m’ennuie et aussi parce que j’aime bien écouter la musique : ça me calme et je partage ça avec tout le monde.

RPK

Sommes-nous espionnés ?

Voici le premier article sur le thème de juillet : Internet et les réseaux sociaux. Curtiss réagit personnellement au scandale de ces dernières semaines : le controle par les services secrets des USA du grande partie de l’Internet mondial. Ces propos n’engagent que lui.

 

Oui. Je pourrai arrêter là mais le plus intéressant est à venir.

Depuis peu, il a été confirmé que les Etats-Unis nous espionnent via internet, j’ai envie d’ironiser  en disant : quelle surprise !

Depuis le début ( à peu près ) d’internet, ce système a été démocratisé par ce pays. Les plus grandes entreprises de cette industrie, indexant les sites, possédant les technologies du web, viennent et ont leur maison mère dans ce pays ( Google, Facebook, Microsoft, Motorola,  Apple … ). Ces entreprises sont depuis longtemps en partenariat fort avec la sécurité nationale et les services secrets américains. Pourquoi cette surprise quand on vous confirme ce qui coule de source, que lorsque vous êtes connecté ( le principe d’internet, la connexion entre plusieurs appareils ) on peut voir et indexer vos activités ?

Il est évident que dans ce pays paranoïaque, créateur de guerre, destructeur de nation et d’Hommes, moralement et intellectuellement, un tel projet existait.

La surprise devrait être plus grande, par crédulité, lorsqu’il est annoncé que le sale travail est aussi sous traité, par le Royaume-Uni, la France (qui vient de révéler l’existence d’un projet similaire au PRISM des Etats-Unis, bien que pour ceux qui suivent l’actualité, il existe depuis des années )  et d’autres. Parlons du Pakistan, allié des Etats-Unis et pays d’origine des … talibans et d’Al Qaida, et aussi lieu de refuge officiel. C’est admis depuis des années mais ce pays est protégé par les Etats-Unis.  Pourquoi ne pas parler aussi d’Israël,  seule démocratie du Moyen-Orient ? Un pays théocratique sans frontière réelle et condamné des centaines de fois via l’ONU mais intouchable à cause de la protection Etats-Unienne qui impose constamment son veto pour chaque décision majeure. Espionnant régulièrement ses voisins avec son mossad si efficace, ils ont agit même en France de manière officielle sous De Gaulle. Et il y en a tellement d’autres. Tout ces pays « libres » forment un réseau d’espionnage et de destruction qui n’est jamais critiqué  par les médias  français, mais nous sommes surpris d’être espionné via internet, quelle horreur.

Internet n’est pas un but mais un moyen, c’est un problème de surface.

Curtiss

Transposition et développement

Je voudrais parler d’un jeune qui joue à un jeu vidéo.
Il joue à un jeu de guerre, il a des missions qu’il doit effectuer en solitaire et d’autres missions qu’il exerce en équipe.
Il lui faut un certain temps d’adaptation pour comprendre le fonctionnement du jeu, les consignes, quelle touche appuyer pour : se déplacer, se positionner, choisir ses armes, …
En une dizaine d’heures de pratique ce jeune commence à être bon dans ce qu’il fait.

Pour faire court, lors d’une mission d’équipe il devra choisir une carte un lieu, ses armes, ses atouts d’équipements qu’il pourra porter …
Cette carte, il l’a choisie parce qu’il la connait, il sait où il peut être vu, où il peut se cacher …
Il choisit cette arme parce qu’elle possède un fonctionnement spécifique et que cela convient le mieux à la situation. Quand la partie commence il a exactement tant de munitions et d’accessoires avec lui.
Au cours de cette aventure il saura gérer son temps, son équipement et ses actions.

Avec du recul et de l’analyse, il ressort de cette partie de jeu vidéo :
–          La capacité d’adaptation.
–          L’exécution de consignes et de méthodes précises.
–          La prise de connaissance d’un lieu ou d’un domaine (virtuel ou réel)
–          Connaitre ses compétences, ses atouts
–          Gérer son temps, sa gestuelle

Cette méthode partiellement aboutie est certainement applicable pour le chercheur d’emploi, l’employé et dans plein d’autres domaines.
Un exemple parmi d’autres de transposition de compétence.
A nous de remarquer et de développer cela chez nos jeunes « mission locale » et autres.
Je tiens et je communique cette réflexion qui m’a été partagée par des personnes qui œuvrent dans ce sens.

 LeLion

Aperçus des systèmes d’exploitation libres ou gratuits

Ceci est un aperçu, si vous voulez en avoir d’autres tapez : “list of free operating system”. 

Certaines descriptions peuvent ne pas être tout à fait exactes malgré le fait que j’ai voulu bien faire.

 Basé sur UNIX

 Minix 1994 : n’a qu’une valeur symbolique, il était le premier système développé par linus torvald et a servi de modèle pour le développement de linux.

Linux de 1994 à aujourd’hui :noyau de système d’exploitation libre développé depuis internet. Les contributeurs viennent du monde entier.

Il y a aujourd’hui plus de 3000 distributions utilisant ce noyau.

 

Plan9 1987- 2002 Bell Labs,rob PIKE ken THOMPSON :

Inferno 2007 Virtua NOVA/Bell labs : système pouvant s’installer depuis un autre système, par exemple : Windows ,mac,plan9 possède son propre langage de programmations : LIMBO.

Berkeley Software Distribution 1977 –  : créée dans l’université Berkeley compte aujourd’hui une dizaine de système avec ce noyaux est réputé pour ça sécurité et sa stabilité.

OpenSOLARIS  Sun 1991 -2009 : depuis le rachat de sun par oracle le système n’est plus développé  mais certaines de ces parties de code source sont encore libres. Le développement continue d’une certaine façon avec OpenINDIANA qui continue de le développer avec le noyau ILLUMOS.

Syllabe internet 2002 –

Pas De Base Particulière.

Helen OS

KolibriOS  : basé sur menuetOS.

Be OS : toutes les distributions basées sur beos ont arrêté le développement.

 

Attention toutefois ces systèmes peuvent ne pas avoir d’émulateur pour pouvoir exécuter des applications Windows/mac OS  et même si vous en avez trouvé un certaine de vos applications peuvent de pas pouvoir fonctionner.

 

Sam SPADE