Le réseau préféré des jeunes

 

 I) Le succès de Facebook

facebook-logoD’après le site www.boursier.com près de 84% des jeunes français de 13 à 19 ans sont inscrit sur Facebook. Pourquoi ce réseau séduit autant les jeunes ?

Le premier enjeu de Facebook est de proposer aux inscrits de retrouver ses amis en publiant des nouvelles sur leur page, en suivant l’actualité des amis enregistrés, et en ayant la possibilité de dialoguer avec les amis en ligne.

On peut également publier des photos et des vidéos et les faire partager avec nos amis, et même identifier nos amis dessus lors de photos de soirées par exemple.

Ou encore on peut suivre l’actualité des pages Facebook pour lesquelles on a cliqué sur « j’aime », ces pages peuvent correspondre à un club sportif, à un artiste, à un film, à des agences d’emplois, à des personnalités publiques ou encore à divers pages de centres d’intérêts.

Enfin Facebook nous permet depuis peu de jouer à des jeux en ligne avec des amis enregistrés sur notre compte.

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

La Page Facebook de Mark Zuckerberg, créateur du site

Toutes ces applications rendent ce site très rapidement addictif car il permet de garder un lien direct avec nos contacts bar le biais d’un ordinateur, d’un Smartphone, ou encore d’une tablette tactile.

Du fait que les jeunes de par leur scolarité sont les mieux informés des nouvelles technologies d’informations et de communications (NTIC), il est donc tout à fait logique que ce soit cette tranche de la population qui est le plus touché par l’envie de créer un compte Facebook.

II) Les risques de violences morales sur Facebook

L’âge minimum légal pour pouvoir se créer un compte sur le site est de 12 ans, mais parfois les partages des personnes adultes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes, même si la confidentialité des partages peut être réglée.

Il existe également des groupes d’amis qui s’amusent à créer des pages sur un camarade de classe ou sur un professeur de leur école en ayant parfois des propos insultants. Ces préjudices moraux peuvent avoir des conséquences très néfastes sur les victimes, qui peuvent avoir beaucoup de mal à s’en remettre psychologiquement.

Il faut aussi prévenir les enfants de ne pas ajouter un inconnu en ami, car des personnes malhonnêtes comme les détraqueurs rôdent sur le site et peuvent abuser des personnes les plus influençables.

M.L.45

Le foot et la société

ballon foot 1998

Cet article a pour objectif de montrer les points de convergence et de divergence entre le football et la société pour comprendre pourquoi ce sport est le plus populaire au monde.

I – Les similitudes entre le football et la société.

logo Fifa            Le foot fut créé en 1863 en Angleterre par The Football Association (Fédération d’Angleterre de football) formé par 11 clubs. La Fédération internationale de Football Association (FIFA) fut fondée en 1904 et a été le premier organisme à fixer les règles de ce sport au niveau international. Aujourd’hui le football compte plus de 38 millions de licenciés, il est donc le sport le plus implanté dans le monde. Cette popularité s’explique notamment par les valeurs de ce sport comparables à celles de la société, ces valeurs sont : la cohésion d’équipe par l’échange du ballon et par l’envie de finaliser les actions par un but commun, le sens de l’effort dans l’endurance pour courir pendant 90 minutes, l’organisation d’une équipe par l’entraineur pour permettre aux joueurs de savoir se situer sur le terrain par rapport à leur spécificités, et enfin l’envie pour chaque club de gagner la compétition par la course des points au championnat.

II – Les différences entre le football et la société.

Grève a Knysna            La popularité du football a entrainé des dérives, car l’argent a ternis l’image de ce sport avec des joueurs qui aujourd’hui sont de moins en moins cultivés. Ils se concentrent uniquement sur leurs performances dans le but d’avoir de plus gros salaires et d’atteindre une plus grande valeur auprès des clubs. Ces dérives génèrent de mauvais comportement par certains joueurs, qui nourrissent leurs égocentrismes. Ces dérives de l’argent se retrouvent aussi dans la société, et notamment en milieu politique pour citer par exemple l’affaire Cahuzac, ancien ministre du budget qui est lié à des affaires de paradis fiscaux. Lors de l’affaire Knysna de la coupe du monde 2010, les joueurs de l’équipe de France ont défié l’autorité de leur sélectionneur Raymond Domenech en organisant une grève de leur entrainement pour protester contre le renvoi du joueur Nicolas Anelka qui a insulté Domenech à la mi-temps d’un match. Cette affaire a révélé aux yeux du monde entier l’étendue de l’égocentrisme et l’immaturité de cette génération de footballeurs qui ont fait honte à toute nation, car porter le maillot de l’équipe de France est un honneur reçu de représenter le pays dans le monde entier. Dans la société un tel comportement est inacceptable et fait obligatoirement l’objet d’un licenciement immédiat, or ces joueurs ont écopés au plus grave d’une suspension de trois match en équipe de France.

Sortie au Salon du Livre écrit par les jeunes de l’Argonne.

Le 6 juin trois jeunes de la Mission Locale et une accompagnatrice se sont rendus au Salon du Livre écrit par les jeunes de l’Argonne. Un premier article basé sur le ressenti d’un des jeunes présents  a déjà été publié, voici ci-dessous un article plus détaillé.

Par le biais de la Mission Locale de l’Argonne nous avons visité le Salon du Livre écrit par les jeunes qui s’est déroulé à la Maison de l’animation. Cette année le thème du salon fut « Les Rêves ». Nous sommes  allés dans ce salon le jeudi 6 juin  2013 durant l’après-midi.

Lors de notre arrivée les organisateurs du salon nous ont accueillis, et nous ont présentés une vidéo qui retraçait la préparation des pièces de théâtre des élèves de la 6ème à la 3ème du collège Jean Rostand de l’Argonne. Ensuite nous avons assisté à la représentation théâtrale des jeunes, il s’agissait de différents sketchs d’environ 5 minutes, parmi ces sketchs il y avait notamment la conscience, et le rôti au lapin. Les différentes scènes étaient magnifiquement interprétées par les adolescents qui en ont écrit certains.

Les représentations terminées, les acteurs défilent sous les ovations de leurs camarades collégiens. Nous quatre, représentants de la mission locale, et adultes, avons été accompagnés à travers le salon. Durant notre visite, nous avons vu les stands de lettre par correspondance à l’étranger, les démonstrations des bienfaits de l’informatique dans les bandes dessinées, l’écriture en jeu et le mur des mots ( mur sur lequel les jeunes peuvent accrocher leurs œuvres au regard des passants ) .

 Pour finir notre découverte, nous avons pu discuter avec les adultes responsables de cet événement. Nous y avons découvert un intérêt évident pour la découverte, et un autre encore plus grand pour le partage.

 En y allant, nous pensions voir des adultes jouant pour montrer qu’ils savent jouer, nous y avons vu des jeunes qui s’amusaient.

Un peu de naïveté ne peut que faire plaisir quand on est au chômage !

M.L.45 et Curtiss

MATCH DE FOOTBALL U.S.ORLEANS – QUEVILLY

 

Grosse ambiance chez les supporters de l'USO

Grosse ambiance chez les supporters de l’USO

Avec Culture du Cœur, nous avons assistés au match de Football de division nationale entre l’US Orléans et vice-champion de coupe de France 2011-2012, Quevilly. Il s’agissait de la dernière rencontre de la saison pour les Orléanais qui ont joués sans complexes car le club n’avait plus pour enjeu la montée en Ligue 2.
Néanmoins le match fut très intéressant et les Orléanais nous ont proposés un très beau jeu en ayant la maitrise de la possession du ballon, mais aussi avec une qualité défensive excellente lors des contre-attaques de l’équipe adverse. L’USO a ouvert le score aux environs de la 40ème minute par une tête croisé sur corner. Les Quevillais ont eu tout de même l’occasion d’égaliser avant la mi-temps, mais le gardien d’Orléans RENAULT a réalisé le plus bel arrêt du match.

Bel arret du Gardien Orléanais avant la mi-temps

Bel arret du Gardien Orléanais avant la mi-temps

 
En début de seconde mi-temps, les Orléanais ont emballé la rencontre en inscrivant deux buts d’affilée, un premier sur coup-franc et le second sur un très joli contre. Vers la 75ème minute, les joueurs de Quevilly ont sauvé l’honneur en mettant leur unique but de la rencontre. Enfin, juste avant le coup de sifflet final Orléans a enfoncé le clou en inscrivant un 4ème et dernier but. Le match s’est donc achevé par un score de 4-1 en faveur de l’USO.

 

Action faisant suite à un coup franc de l'USO

Action faisant suite à un coup franc de l’USO

La victoire fleuve d’Orléans, nous a permis de beaucoup apprécier cette rencontre, et la bonne l’ambiance dans les tribunes était au rendez-vous, il y avait donc toutes les conditions réunies pour passer une magnifique soirée qui s’est terminé par la joie des Orléanais.

M.L.45

EVENEMENT 2000 Emplois 2000 Sourires

L’événement 2000 Emplois 2000 Sourires qui a eu lieu le 14 mars 2013 au zénith d’Orléans, avait pour objectif de faciliter le contact entre les jeunes de 16 à 25 ans et les employeurs provenant de la région centre

Le principal enjeu de ce salon était de proposer des emplois, des stages et des contrats d’alternance à tous les profils de jeunes diplômé ou sans diplôme en réunissant un très grand nombre de corps de métiers. Plus de 2500 emplois y été proposé, dans le secteur tertiaire (commerciale, comptable,  chargé d’accueil en banque, téléconseiller, etc…), dans le secteur de la vente (vendeur spécialisé, conseiller vendeur, vendeur en poissonnerie, boulanger, etc…), dans le secteur industriel (technicien de maintenance, conducteur de ligne, ingénieurs, opérateur fabrication, etc…), ainsi que dans les secteurs de la restauration, du bâtiment, et de l’agriculture. Des organismes de formations étaient aussi présents : L’Aftec, l’université d’Orléans,

Le second enjeu était de proposer aux jeunes en difficultés dans leur orientation ou dans leur manière de valoriser leur profils, des ateliers organisés par le Pôle-Emploi, la Mission Locale, et différentes entreprises partenaires. Des conseillers Pôle-Emploi étaient présents sur le stand « Améliore ton CV », des maquilleurs de Sephora aidaient les jeunes à valoriser leur apparence sur le stand « Soigne ton look », etc…. Il y avait aussi un atelier « Speak talk », où des représentants d’entreprises venaient présenter leurs réussites et l’esprit d’entreprendre. 

Enfin, le troisième enjeu fut de lier le « sourire » à « l’emploi », en organisant un salon ludique. Pour la première fois la pré-inscription des jeunes s’est déroulée sur la page Facebook « 2000 Emplois 2000 Sourires », avec la possibilité pour les jeunes de déposer leurs CV, et aussi de participer à un jeu concours permettant de gagner des lots tous les jours. Le jour-j, il y avait aussi des activités ludiques organisées par les partenaires de l’événement, par exemple le Crédit Mutuel a organisé un concert, un jeu de tir au panier de basket, ainsi qu’une rencontre avec les joueurs de l’Entente Orléanaise. 

En tant qu’orienteur le jour du salon, j’ai trouvé l’initiative très intéressante, en général les sourires des jeunes étaient au rendez-vous. Les entreprises présentes dans les stands ont réellement proposé des emplois, et ont organisé de véritables entretiens avec les jeunes. Même si certaines personnes pourront penser que l’événement était politisé, car Mr François Bonneau président de la Région Centre était partenaire de l’événement. Il faut retenir que l’événement aura certainement provoqué un déclic du côté des jeunes car cela insuffle un peu plus de confiance en eux pour intégrer le milieu professionnel. Du coté des employeurs de par leurs contact direct avec la jeunesse de la région sont surement passé outre les stéréotypes du «  jeune fainéant ».

M.L.45

Atelier d’écriture : Allitération en T, Lettre de papa

Le 6 mars a eu lieu un atelier d’écriture auquel ont participé des jeunes déjà rédacteurs du blog. Le but de cet atelier était d’inviter les jeunes à rédiger un texte en jouant avec les mots et d’utiliser pour cela de nouvelles méthodes. Les techniques utilisées étaient celles de l’assonance (répétition d’une ou plusieurs voyelles) et de l’allitération (répétition d’une consonne).
Voici un des resultats de cet exercice : une allitération en T sous la forme d’une lettre d’un père à son fils (les noms et adresses sont fictifs).

 

Thierry Tartelin
33, Avenue Tiretoit
M4C 1T8 Toronto
                                                                                                          Thomas Tartelin
                                                                                                          384, rue Tatord
                                                                                                          34384 Tulle

Fiston,

Je t’envoie cette lettre depuis Toronto, tu le sais ici le temps est souvent triste, mais ne t’inquiète pas, maintenant je suis habitué. J’espère que la lettre te parviendra demain matin et que le facteur de la poste ne tardera pas. Je te transmets à travers cette envoie les avertissements pour ton séjour chez ton tonton et ta tante. Ton tonton t’a dit d’attendre tranquillement le train de ta tata. Tant que tu ne vois pas ta tante ne t’en va pas de ton trottoir ou il sera trop tard. Tata t’embrassera tendrement car elle t’attend depuis trois ans. Ne t’en fait pas si elle de te lâche pas car elle veut être près de toi. Tu iras avec ta tante chez ton tonton pour faire une tartiflette et une tartelette. Et, attention à toi si tu ne l’écoute pas, tonton sera là pour te taper sur les doigts. Ne t’arrête pas de te tenir droit, tonton restera toujours derrière toi, à la moindre tuile il t’aplatira. Tiens-toi tranquille et ne lutte pas, sinon ta tante m’avertira et tu retourneras sous notre toit.

J’attends vite ton retour.

Eclate-toi, ton papa qui t’aime tendrement.    

Thierry Tartelin

M.L.45

Profil de M.L.45

Bonjour, j’ai 21 ans et depuis l’âge de 14 ans, je suis intéressé par le métier de comptable car j’apprécie l’outil informatique ainsi que les mathématiques qui sont nécessaires pour effectuer cette profession. A la fin de la Seconde, j’ai décidé de m’orienter en Première STG Comptabilité et Finances des Entreprises, et j’ai obtenu le baccalauréat un an après. Après le baccalauréat, j’ai continué mes études en BTS Comptabilité et Gestion des Organisations (BTS CGO) car l’obtention du bac m’a conforté dans mes envies. J’ai obtenu le BTS CGO au mois de juin 2012 et depuis, je suis à la recherche d’un emploi en comptabilité.

M.L.45